fbpx

Chargement en cours !

Patientez
En haut
  >  Podcast   >  Aurélie un infirmière Française dans le Grand Nord Québécois chez les inuits

Aurélie est une infirmière française qui depuis plusieurs années a décidé de multiplier les expériences autour du globe en se servant de son diplôme d’infirmier comme passeport. Après avoir travaillé en Australie, à Kerguelen dans les terres australes et arctiques françaises, au Québec dans la ville de Val-d’Or située dans l’Abitibi-Témiscamingue. Elle embarque toute sa petite famille pour une aventure hors du commun dans le Grand Nord Québécois et plus précisément au Nunavik. Cette envie folle fut motivée par une expérience inoubliable qu’elle a pu vivre dans les TAAF, mais surtout un désir profond de partir à la rencontre de la population Inuit accompagnée de son conjoint et ses enfants.



Aurélie un infirmière Française dans le Grand Nord Québécois chez les inuits

Le Nunavik est un territoire situé dans l’extrême Nord du Québec et recouvre près d’un tiers de la province. Le Nunavik est un territoire immense d’une superficie d’environ 500 000 km2. Pour vous donner un élément de comparaison, la France à une superficie de presque 650.000 km2. Ce territoire presque aussi grand que la France est composé d’environ 13 000 habitants, dont 90 % sont des Inuits et vivent le long des côtes dans quatorze villages éparpillés le long de la baie d’Hudson et de la baie d’Ungava.

Aurélie un infirmière Française dans le Grand Nord Québécois chez les inuits

Les Inuits sont des peuples situés dans les régions polaires du nord et sont issus de la première nation comme le tient à préciser Aurélie. Ce peuple est issu de la grande famille des esquimaux même si c’est un terme qui à une connotation négative pour eux. Nous l’utilisons ici uniquement comme un terme générique qui parle à tout le monde et qui permet d’imager mon propos.

Les premiers Inuits sont arrivés au Canada il y a presque 10 000 ans, ils se sont installés près des rivières, car depuis toujours, les Inuits étaient un peuple de chasseurs nomades. De nos jours, à cause de la mondialisation et de la modernité, la plupart des Inuits sont devenus sédentaires même si une grande partie vivent encore de la chasse et de la pêche.


C’est donc avec son conjoint et ses 2 enfants que Aurélie décide de rejoindre le village de Kuujjuaq qui se trouve au sud de la baie d’Ungava pour y travailler en tant qu’infirmière en rôle élargi. Aucune route terrestre ne relie Kuujjuaq et on n’y accède uniquement par motoneige, traîneau à chiens ou avion. Le Nunavik est situé à quelques encablures du cercle polaire arctique, c’est donc une région extrêmement froide et en hiver, la température moyenne est de -30 degrés.

Pour le reste on écoute Aurélie pour un récit haletant et chaleureux à l’autre bout de la planète.

6

Commentaires :

  • ripert

    13 juin 2020

    Tout d’abord emballée par le concept de soignant nomade, je me suis sentie très mal à l’aise par l importance que nous nous donnons en tant que sauveurs blancs. Je pense que nous ferions mieux de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour rendre à ces peuples leur culture car même en terme de connaissance medicale, nous leur avons juste volé leurs savoir-faire. Pourquoi ne pas parler de leurs traditions ancestrales pour soigner ?! Ne devrions-nous pas nous y intéresser et leur rendre leur autonomie ?!… merci pour cette interview très parlante .

    répondre...

Rédiger un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.