fbpx

Chargement en cours !

Patientez
En haut
  >  Brésil   >  Brasilia à la rencontre de l’authentique

En quittant Salvador de Bahia nous etions sonné et vraiment décu d’avoir survolé cet état qui s’annoncé pourtant prometteur sur le papier. Riche culturellement et porteur d’une empreinte Africaine forte, nous voulions absolument découvrir ce territoire. Il nous faudra pourtant nous rendre à l’évidence : dans ce voyage nous ne pouvons pas tout maitriser, et même si 3 mois cela peux paraitre beaucoup, c’est peu pour visiter l’immensité du Brésil.

Il nous fallait donc nous requinquer le moral, c’est dans la ville de Brasila dans l’état du Goias que nous décidons de nous re-faire une santé ! Ce que nous ne savions pas c’est qu’une rencontre aller changer définitivement la suite de voyage.

 

Brasilia à la rencontre de l’authentique

Salvador de Bahia

Nous quittons Salvador de Bahia sur les chapeaux de roues, encore sonné on se demande si nous devons continuer à longer la côte ou si nous prenons la direction des terres pour y visiter la capitale du Brésil. Notre GPS nous indique un détour de plus de 1500km. Notre van à l’air de tenir la route et notre budget nous permet de faire ce détour : c’est décidé nous quittons les plages paradisiaques et nous nous enfonçons dans les terres. Il nous faudra plus de 3 jours pour arriver à destination.

Brasilia à la rencontre de l'authentiqueLe paysage change et l’horizon aussi, nous nous croyons dans le Far West américains. Au loin nous pouvons distinguer les kilomètres interminables de goudron et d’asphalte. La route y est monotone, plus d’habitation, mais énormément de camion qui prennent tous la direction de la capitale. Mais qui a eu l’idée d’installer le centre névralgique du pays au milieu de…rien !

Pour la petite histoire, Rio de Janeiro et Sao Paulo, ce sont à tour de rolle disputé le titre de capitale. Sous l’impulsion du président Notre GPS, il décida de transférer le centre économique et politique du pays dans un endroit ou il n’y avait la aussi rien. Brasilia est une ville qui fut créée de toute pièce par notamment le très célèbre architecte Oscar Niemeyer. Après plus de 40 ans de travaux, la ville émerge d’un plateau forestier et devient la ville la plus moderne du Brésil avec des bâtiments aux formes futuristes.

Cette ville est aux antipodes des ses consoeurs brésiliennes, les routes sont large est accessible. La aussi elle n’a pas était conçu pour être parcouru à pied, la voiture y est obligatoire.

A la rencontre de Lorena et de sa famille

Comme à notre habitude nous souhaitons rencontrer un maximum les Brésiliens pour qu’ils nous parlent de leur pays. C’est donc par le biais du couchsurfing que nous contactons Lorena une Brésilienne qui a toujours vécu à Brasilia. Nous serons donc les premiers étrangers hébergés par Lorena qui vit dans une maison mitoyenne à celle du reste de la famille. Un peu frileuse au début et trés timide elle nous avouera qu’elle a longuement hésité à nous héberger, car elle avait peur de ne pouvoir communiquer avec nous à cause de nos langues différentes.

Une fois sur place nous faisons connaissance avec l’ensemble de sa famille, en effet la maison familiale accueille sur son terrain 3 maisons où les tantes de Lorena ont élu domicile. Vivent ici donc les deux tantes, l’oncle, la grand mère, le frère et  la cousine de Lorena. Nous sommes accueillis chaleureusement par l’ensemble de la famille, elle nous indique ou nous pouvons laisser nos affaires et garer notre van. Quel plaisir de retrouver un vrai lit et une douche, le confort est en faite une donné vraiment subjective dans ce type de voyage. Lorena parle parfaitement anglais et sa mère parle parfaitement français, en effet elle a longtemps travaillé et habité en Suisse. Elle est aujourd’hui agente immobilière dans la ville de Brasilia et vend des appartements dans des résidences de standing.

Visites de la surprenantes ville de Brasilia

Une fois installée Lorena souhaite nous faire découvrir sa ville, nous prenons donc sa voiture pour y découvrir la surprenante ville de Brasilia. Cette ville est surprenante à plus d’un titre, l’architecte Oscar Niemeyer à voulu calquer le plan des rues ou plutôt des blocs sur le modèle d’un avion ! Lorena nous explique plus longuement la disposition souhaitée par l’architecte, mais nous vous avouons n’avoir pas compris grand-chose !

Nous parcourons donc la ville à la visite de plusieurs monuments tous les plus fous les uns que les autres. Direction l’ancienne tour TV, la cathédrale Don Bosco, la place des trois pouvoirs, le palais du président, le palais d’Itamary, le pont Juscelino Kubitschek…

Comme nous vous l’avions cité plus haut, la ville ne se découvre pas à pied, une voiture est obligatoire tant les monuments sont éloignés les uns des autres et s’étalent sur plusieurs kilomètres. Des bus existent, mais Lorena nous affirme qu’il ne passe pas tout le temps. Qu’importe, nous en prenons plein la vue et prenons même le risque de faire voler le drone au-dessus des bâtiments du ministère tous alignés en rang d’oignons !

 

0

Rédiger un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.