Décider de partir : réflexions de 2 soignants sur le monde


La fin de formation en soins infirmiers de Yohan avance à grand pas. Actuellement en fin de 2éme année, dans moins d’un an maintenant , elle touchera à sa fin. Pendant ce temps, l’aventure Care Conception Through the World, continue tranquillement à faire son petit bonhomme de chemin dans nos têtes. Après l’île de la Réunion et notre tour de France, la prochaine étape de cette aventure prendra cette fois-ci  la direction de paysages encore plus lointains et encore plus exotiques.

logo-noir-et-blanc

Cette aventure avance à son rythme et entamera ses premiers tours de roues fin 2015. À la création de ce blog (en 2011 si nos souvenirs sont bons), nous n’aurions jamais pu imaginer à l’époque qu’il nous emmènerait dans cette direction et surtout aussi loin dans la réflexion. Au départ ce qui n’était qu’un “simple” projet de voyages que l’on voulait développer lors d’un tour du monde, s’est transformé en l’aventure d’une vie. Nous voulions simplement et naïvement prendre l’avion à la dernière minute sur un comparateur de vol pour sauter de pays en pays et rencontrer des soignants autour du monde sur une durée d’1 an.

Au fur et à mesure des interviews, nous nous sommes rendu compte que cela demanderait plus d’implication. Grâce à ce blog, nous avons rencontré des gens formidables, des soignants passionnés et passionnants, qui nous confiaient sans retenue leurs visions des soins. Que ce soit en France ou à l’île de la Réunion, après plus d’une trentaine d’interviews donnés, nous avons toujours été bien accueilli, à tel point que les au revoir parfois n’ont pas toujours été évidents. Plus nous enchainions les portraits et plus notre vision sur ce monde changeait, la plus emblématique d’entre elles fut certainement pour nous celle de “Fanch : infirmier globe-trotteur“. Une sorte de déclaration à vivre pleinement, un chamboulement dans nos codes.

Soignants du monde

Puis, un jour de 2013, nous sommes passés à la TV, 2 jours de stress en amont, pour 15 minutes de direct sur France 5 (si on vous avoue que depuis l’enregistrement de cette émission, nous n’avons JAMAIS pu regarder la rediffusion). L’autre étape importante fut le reportage tourné à Poitiers dans un établissement pour personnes âgées sensori-dépendantes. Nous avons été très touché par ces personnes et ces soignants d’une sensibilité rare, qui réalisent au quotidien un travail d’exception toujours dans le plus profond respect des personnes en situation de handicap. La séance de visionnage du reportage organisé par les résidents fut aussi extrêmement touchante pour nous, surtout les applaudissements et les larmes de la responsable à la fin de la séance. Pour aller plus loin dans cette aventure et pour être un peu plus dans une démarche d’autonomie et de liberté,  nous avons dernièrement aménagé un van Volkswagen, une occasion Allemande, qui s’est transformé en un véritable véhicule d’aventure et qui, nous l’espérons, nous accompagnera le plus loin et le plus longtemps possible.

larnay-8051

larnay-8056

larnay-8062

Plus nous avancions dans ce projet et plus nous pensions que c’était une aventure qui méritait pleinement qu’on s’occupe d’elle à 100%, et non plus pendant nos week-ends ou nos vacances. Notre plus grande fierté, c’est d’avoir pu tenir le cap. En effet malgré les difficultés inhérentes à nos formations respectives, nous avons pu mener de front nos études : soins infirmiers pour Yohan et manipulatrice en électroradiologie médicale pour Florence. De plus, cette association avait changé définitivement notre vision sur notre microcosme et elle aura aussi eu un impact  sur toutes les différentes sphères qui composent nos vies : amicale, familiale, économique et professionnelle.

Décider de partir : réflexions de 2 soignants sur le monde

En 2013, la suite logique de cette aventure a été de nous séparer de tout ce qui nous accompagnait dans notre vie de jeunes mariés. Faire le ménage dans plus de 13 ans d’objets accumulés n’est pas une chose aisée, loin de là. Ce fut aussi l’occasion de se poser ensemble et d’émettre une réflexion sur cette vie passée de “sédentaire”.

Processed with VSCOcam with f2 preset

En faisant le ménage dans nos biens et en triant tous ces cartons qui prenaient la poussière, nous en sommes très vite arrivés à l’ultime réflexion de savoir quelle était notre valeur sur cette Terre ?Sommes-nous condamnés à n’être qu’une somme de choses futiles et inutiles ? Notre “richesse” n’est-elle quantifiable qu’en faisant la somme de nos meubles, nos iMachin, notre voiture et notre maison ?

Aujourd’hui nous continuons notre réflexion et nous continuons à nous séparer de tout ce qui peut être un frein à avancer dans notre vie. Vie que nous voulons sans désespoir et sans regret . Aujourd’hui donc, au revoir le superflu, pour ne garder que le “vital”.

Processed with VSCOcam with g3 preset

Le départ d’une nouvelle vie ? Surement. En tous cas nous nous plaisons à le nommer comme tel. Une vie en tout cas, où nous prendrons encore plus le temps de regarder ce que l’on ne regarde plus, par empressement ou par mépris. Une vie où on aime imaginer qu’on se laissera uniquement  porter par nos seuls choix et non par un certain dictat qu’on souhaite nous imposer. Ce sera une vie où on écoutera nos envies, une vie faite de rencontre, d’échange et d’écoute. Une vie où on ne travaillera pas pour survivre, mais une vie où on se contentera de vivre pour soi, à écouter son corps et à surtout prendre soin de lui. Une vie qui ne sera pas centrée sur des “obligations”, de se battre et à courir après des factures ou contre une administration qu’on ne comprend pas toujours. Une vie ou nous nous ne contenterons pas de 5 semaines de congé par an pour nous émerveiller, nous ne voulons pas choisir de camp entre les Juilletistes ou les Aoutiens.

La Tranche sur mer-7427

Adieu donc, lave-vaisselle, gaufrier et home cinema. Nous ne nous qualifions pas vraiment “d’écolos avertis”, mais nous essayons tout de même de garder une certaine éthique dans ce  grand nettoyage, nous essayons autant que possible de vendre à des prix défiants toute concurrence ou de donner à ceux qui en auraient le plus besoin. Mais quand cela n’est vraiment pas possible, nos objets d’une autre époque finissent inévitablement à la poubelle.

Processed with VSCOcam with f2 preset

Le titre de cet article aurait pu d’ailleurs se nommer : “comment vivre mieux, avec moins”, car on se rend compte qu’en triant les cartons, la capacité que nous avons à vouloir tout garder et accumuler dans un coin toutes ces vieilleries, les entasser au fur et à mesure des années.

Processed with VSCOcam with f2 presetNotre regard a changé sur la vision que nous avions de ce monde, mais aussi sur la raison de notre présence sur cette bonne vieille planète. Nous sommes aujourd’hui emplies de certitudes qui amènent avec elles un nouveau flot de  questions. Pour y répondre, nous avons besoin de partir, peut-être pour mieux revenir.

Actuellement en stage dans une EHPAD (établissement pour personnes âgées dépendantes), je suis stupéfait de voir ces dizaines d’employés qui se retrouvent tous les midi dans cette salle de pause sombre et étriquée. 30 minutes par jour, c’est le temps qu’ils ont au quotidien, pour manger sur le pouce un sandwich sans saveur et cela jour après jour, année après année. Je trouve ces gens tristes, je trouve leurs vies tristes. Je trouve ça terrible de dire que l’on n’aime pas son travail, je trouve ça triste de se lever chaque matin et cela la moitié de sa vie, pour effectuer une tâche que l’on n’aime pas ou plus. Où est le plaisir et la satisfaction là dedans ? Où est l’engouement? Comment soigner alors qu’au fond nous sommes malades, malades de ne pas savoir vivre.

Aujourd’hui, nous avons atteint le point de non-retour, nous en avons assez d’avoir une vie dirigée et moulée dans cette “normalité”. Cette vie sans saveur qui ne laisse la place à aucune surprise, aucune peur, aucun dépassement de soi, aucune curiosité. Nous ne détenons aucune vérité, si ce n’est, peut-être, la nôtre. Nous nous trompons surement, mais à plus de 30 ans chacun, c’est notre conception de la vie, une succession d’expériences, qu’elles soient bonnes ou mauvaises et qui ont forgé aujourd’hui nos caractères et qui forgeront, on l’espère, celles de nos enfants.

Aujourd’hui, nous avons décidé de ne laisser aucun biais forger notre réflexion et notre état d’esprit. Nous souhaitons être acteur de notre vie, au sens le plus vrai du terme, décider du sens de celle-ci . Quitte à faire fausse route, mais cette route au moins, nous avons été les seuls à choisir de la suivre.

13 Commentaires

  1. Avatar
    Kevin Galet
    16 juin 2014
    Répondre

    Oui je partage aussi et pas que le post… 😉 salut à vous deux.

  2. Avatar
    16 juin 2014
    Répondre

    Merci Cha Chou, pas simple à faire, on le conçoit… C’est le 100 ème article sur le blog et c’était définitivement le plus difficile à écrire…

  3. Avatar
    16 juin 2014
    Répondre

    Merci Kevin 😉

  4. Avatar
    Simon
    16 juin 2014
    Répondre

    Je vous kiffe ! 🙂

  5. Avatar
    Ma Rie
    17 juin 2014
    Répondre

    Très beau texte ! Et très chouette manière de vivre ! 🙂 bisous à tous les 2 !

  6. Avatar
    17 juin 2014
    Répondre

    Donc c’est un tour du monde au très long cours que vous vous apprêtez à réaliser, sur plusieurs années? Vous allez donc quitter appart et tout le toutim pendant ce temps alors? Avec le van, et un itinéraire de prévu? (oui ça fait beaucoup de questions ça! 😉 )

    • Avatar
      18 juin 2014
      Répondre

      Sur plusieurs années oui, l’année prochaine départ vers l’Iran en 6 mois je pense (ou jusqu’au bout des économies). Ensuite on rentre travailler un peu, et ensuite re-départ pour 1 an ou 2. Puis on rentre, puis re-départ…On s’laisse porter par les événements 🙂

  7. Avatar
    delphie
    11 août 2015
    Répondre

    avec une certaine émotion je prend le temps enfin pour lire l’ensemble de vos articles, je suis une fan inconditionnelle de ce mode de vie, d’autan que la votre s’accompagne de relation humaine. Je suis très heureuse d’avoir pu faire ta connaissance yo, je vous souhaite plein de bonheur et une belle vie. Le jour ou tu présentera en bonne et du forme tout ton voyage j’espère être pas loin.

  8. Avatar
    26 février 2016
    Répondre

    Je vous kiffe!

  9. Moi aussi !

  10. Avatar
    26 février 2016
    Répondre

    Que d’admiration !

  11. Avatar
    26 février 2016
    Répondre

    je savais qu’il fallait choisir coiffeuse ou infirmière pour voyager partout dans le monde et faire de belles rencontres 🙂 ni l’un ni l’autre mais … vous me faites rêver ! merci 🙂

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.