La Bretagne : côte enchanteresse et sardines millésimées !


Cet été pour l’aménagement du T4 et des divers travaux à faire, nous avons eu la chance de passer pas mal de week-ends en Bretagne. Pour cet article nous décidons donc de vous emmener  un peu plus vers l’Ouest, direction le bout du bout de La Bretagne : côte enchanteresse et sardines millésimées sur La côte Finistère !

Comme à l’habitude nous chargeons le T4 : Appareil photo, trépieds, caméscope, couette…et nous prenons la route pour 500km.

Florence travaille beaucoup en ce moment et nous ne pouvons bouger que les week-ends. Pour prolonger l’expérience, il est donc impératif pour nous de partir tôt et vite. Nous partons donc généralement le vendredi soir et faisons la route de nuit.

Après 4 heures de route, nous décidons de passer la nuit non loin de Douarnenez. Nous n’aurons pas besoin de chercher un Hôtel en Bretagne, comme à notre habitude nous dormirons dans notre van. On trouve donc  rapidement un parking face à la plage grâce à l’application Park4night. Le spot est super calme, pas de camping-car, nous sommes seuls au monde. On inspecte les lieux et on découvre un ciel magnifique au-dessus de notre tête. On se regarde avec Florence, on s’comprend de suite… Il est 1 heure du matin, il fait 15 °, qu’importe… Une séance photo s’improvise donc en moins de 2 min.

Et nous avions eu raison de braver le froid Breton (oui oui 15° pour nous c’est la fin du monde), au vu du résultat, ma foi, assez concluant.

La Bretagne : côte enchanteresse et sardines millésimées

La Bretagne : côte enchanteresse et sardines millésimées

 

Nous nous réveillons donc le lendemain matin face à plage, ciel assez chargé et température moyenne. Le temps d’un petit déjeuner vite avalé, on se décide à explorer les alentours. Première destination le port de Douarnenez.

La Bretagne : côte enchanteresse et sardines millésimées

Douarnenez et son port de pêche

À Douarnenez, la visite du port est incontournable. L’eau y est turquoise et les petites barques de pêcheurs pullulent. La pêche en 2013 y  est  anecdotique, mais tout de même présente. La ville est en effet très connue pour ses Sardines. La marque la plus réputée dans le coin et qui conçoit avec amour des sardines millésimées, est sans nul doute la marque Connétable. Comme on est plutôt gourmand  et qu’on aime bien gouter aux spécialités régionales des villes visitées, ni une ni deux, on file acheter 2 boites de sardines millésimées dans la boutique la plus côté de la ville : Penn Sardin .

La Bretagne : côte enchanteresse et sardines millésimées

La Bretagne : côte enchanteresse et sardines millésimées

La Bretagne : côte enchanteresse et sardines millésimées

La pointe du raz lieu touristique de notoriété internationale

Après le repas on se décide à aller encore un peu plus à l’ouest à la fameuse pointe du Raz. Comme la côte Aquitaine, on constate que les Bretons sont aussi très friands de la vanlife. Faut dire que, comme à Lacanau, il y a pas de mal de spots de surf dans le coin.

La Bretagne : côte enchanteresse et sardines millésimées

La Bretagne : côte enchanteresse et sardines millésiméesLa Bretagne : côte enchanteresse et sardines millésimées

La Bretagne : côte enchanteresse et sardines millésimées

La Bretagne : côte enchanteresse et sardines millésimées

La Bretagne : côte enchanteresse et sardines millésimées

Petit conseil pour aller à la pointe du raz, n’hésitez pas à y aller à pied (environ 1 km) ou comme nous en vélo. En effet, une fois sur place le site est hyper bien aménagé, mais payant (6 euros pour stationner). La côte pour y accéder est assez raide, mais la balade vaut largement le coup de pédale.

 

La Bretagne : côte enchanteresse et sardines millésimées

 

Le site est très fréquenté (mois d’aout), si vous êtes comme nous à vélo, préférez la route à droite (la route de la navette) qui est parallèle au sentier. La vue qu’offre le site est pas mal, mais il est tout de même difficile d’y passer la journée, vous y ferez vite le tour. C’est un endroit parfait pour se balader après le repas par exemple. En pleine saison il y a énormément de monde, et le parking est bondé. Le lieu est sans doute plus intéressant hors saison, mais à cette époque de l’année, il est difficile de dire que c’est havre de paix et que l’atmosphère y est reposante. Nous faisons donc une dizaine de clichés et reprenons le chemin en sens inverse au bout de 30 min.

La Bretagne : côte enchanteresse et sardines millésimées

La Bretagne : côte enchanteresse et sardines millésimées

 

Festival interceltique de Lorient

C’est la bonne surprise de ce trip, en cherchant à faire du gasoil, on tombe nez à nez avec des hordes de passants qui partaient tous vers la même direction. Interloqués, nous décidons de nous garer et de les suivre comme des moutons. Direction donc le port de Lorient.

Un peu plus loin, on tombe sur un panneau attaché à un réverbère qui indique le programme du “Festival interceltique de Lorient” ! yéééééééé ! Trop cool, on en avait souvent entendu parler, mais nous n’avons jamais eu l’occasion d’y aller. On ne sait donc pas du tout à quoi s’attendre.

La Bretagne : côte enchanteresse et sardines millésimées

La Bretagne : côte enchanteresse et sardines millésimées

La Bretagne : côte enchanteresse et sardines millésimées
La Bretagne : côte enchanteresse et sardines millésimées

La Bretagne : côte enchanteresse et sardines millésimées

Le festival est immense, et il est divisé en plusieurs sites. L’entrée est gratuite à part pour certains spectacles, il est aussi possible d’acheter un bracelet qui vous donnera accès à du contenu exclusif. Au loin nous entendons de la musique bretonne, nous nous rapprochons donc de la scène nous découvrons plein de gens en cercle effectuant une danse bizarre en se tenant par le petit doigt…

La Bretagne : côte enchanteresse et sardines millésimées
Flo&Yo-35
La Bretagne : côte enchanteresse et sardines millésimées

Nous constatons que l’Irlande a de fortes affinités avec le festival (surement à cause de la culture celtique), on y découvre de nombreux stands aux couleurs orange, vertes et blanches. On y découvre tout un tas d’objets aux couleurs de l’Ireland, comme le traditionnel Whisky.Il y a aussi d’autres stands plus régionaux où nous avons plaisir à retrouver des spécialités qui nous semblent déjà plus familières, comme le kouign-amann, le far breton, la bolée de cidre, les galettes et même de l’Hydromel…



La Bretagne : côte enchanteresse et sardines millésimées
Flo&Yo-39
Flo&Yo-40
Flo&Yo-41
La Bretagne : côte enchanteresse et sardines millésimées
La Bretagne : côte enchanteresse et sardines millésimées

Nous avons la chance de découvrir en direct la recette du Kouign-Amann avec un chef présent sur place… Bon nous savions déjà qu’il y avait pas mal de beurre à l’intérieur, mais à ce point… Nous comprenons maintenant pourquoi c’est tellement bon !

Flo&Yo-44
La Bretagne : côte enchanteresse et sardines millésimées

Les Menhirs de Carnac

Après avoir fait le tour du festival, nous décidons de prendre la route pour trouver un chouette endroit pour dormir. Cette nuit c’est décidé ce sera sur le site des menhirs de Carnac. Nous passons par le centre-ville pour remplir notre bidon d’eau pour pouvoir faire la cuisine. Nous constatons que la ville n’est pas très “camping-car friendly”. Des barres à 1m90 sur tous les parkings face à la mer, la Police municipale qui ferme l’accès à ces dit parkings à 20H00. On s’éloigne donc plus dans les terres, au culot on va essayer de dormir non loin du site des menhirs de Carnac.

Flo&Yo-53

Nous nous posons sur un parking à 5 min des Menhirs, nous commençons à installer notre table et à faire à manger. Café, vaisselle…Il est 21H on s’apprête à s’installer pour la nuit. C’est alors que l’on voit débarquer la police municipale qui nous demande gentiment de partir et de nous installer avec les autres sur une aire pour camping-car.

Sur le site de l’alignement de Kermaro, il n’est possible de dormir qu’à 1 seul endroit, une aire très fréquentée par des véhicules en tous genres. Il est tard, la nuit est tombée, qu’importe pour cette fois, on fera mieux la nuit prochaine.

Après une nuit plutôt calme à côté des gros blancs et des camions, on décide de partir plus loin et de prendre le petit dej avec vu sur menhir.

Flo&Yo-51
Flo&Yo-52

De nombreuses légendes existent autour de ces étranges alignements de menhirs, ils s’étalent parfois sur plus de 1 kilomètre. Ils semblent avoir étaient créés vers 4500 avant Jésus-Christ et servaient en lieu de culte pour les morts.  Ces menhirs mesurent en moyenne 2 mètres de haut et pèsent plus de 2 tonnes…

 

 



Flo&Yo-54
Flo&Yo-55
Flo&Yo-56
Flo&Yo-57

Dernier jour : Direction la presqu’île de Quiberon

Sur la bande de Terre qui relie Quiberon au continent, nous avons trouvé notre havre de paix pour nous reposer et admirer d’un côté la coté de l’autre la presqu’île. Je pense que nous avions la meilleure vue du coin et ces dans ces moments-là que nous apprécions le plus la van life…Seul au monde et vue sur mer.

Flo&Yo-58
Flo&Yo-59
Flo&Yo-60

Flo&Yo-62
Flo&Yo-63

Il n’y a pas grand monde sur la plage, du coup nous en profitons pour lâcher notre chien. Nous adorons le voir prendre plaisir à se dégourdir les pattes en courant derrière les mouettes ! Une vraie pub pour Royal Canin avec la musique toussa toussa !

Flo&Yo-65
Flo&Yo-66



Flo&Yo-69

Flo&Yo-68
Flo&Yo-70

Après avoir esquivé algues et méduses, nous arrivons jusqu’au fort Penthièvre qui marque le début de la presqu’île. Une partie de ce fort se visite pour rendre hommage aux soldats qui y furent tués pendant la guerre. L’autre partie, elle est occupée par l’armée Française en tant que centre d’instruction et d’initiation commando. Le fort connut aussi une histoire tragique en 1944 ou 44 patriotes furent exécutés. Nous nous sommes rendu jusqu’à la crypte sous le fort, ou il est possible de se recueillir en souvenir des exécutés.

Flo&Yo-71
Flo&Yo-72
Flo&Yo-73
Flo&Yo-74
Flo&Yo-75
Flo&Yo-76

Flo&Yo-78
Flo&Yo-79

 

 

 

Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *