Le jour où Florence est partie travailler seule en Guyane…


Le binôme Florence & Yohan se sépare, mais, on vous rassure : de façon temporaire ! Vous ne savez pas où Florence est partie ? Je vous propose de le découvrir dans cet article où nous avons joué au jeu des questions/réponses grâce et cela à plus de 7000 Km. Aujourd’hui Florence nous livre ses premières impressions.

Mais qu’est-ce qui a bien pu la faire s’envoler aussi vite ? »

Le jour où Florence est partie travailler seule en Guyane…

Le jour où Florence est partie travailler seule en Guyane...

 

Pourquoi avoir avancé la date de ton départ ?

Il y a des opportunités qu’il faut savoir saisir et celle-la remonte à environ 3 semaines.  Nous étions à Paris sur la route du retour, nous venions de poser la protection moteur sur le chassis de notre VW T4 Syncro chez notre partenaire Seikel. C’était un rendez vous prévu depuis un petit moement déja, vous savez dans le cadre de notre fameuse aventure “Care Conception en Amérique du Sud”.

Nous avions tout planifié : Yohan devait partir en même temps que  le véhicule par conteneur début juillet et je devais le rejoindre à la fin de mon contrat début septembre. Les billets d’avion étaient d’ailleurs réservés pour cette date. Et puis, il y a eu ce message sur mon répondeur. Je l’écoute, je raccroche et je dis à Yo “Devine quoi, on me propose un poste en Guyane”.

Il y a des opportunités qu’il faut savoir saisir. Avec Yohan nous échangeons beaucoup, de tout et tout le temps. Cette fois-ci, il était tard, nous étions au KFC et nous voulions nous poser pour faire le point. Qu’est-ce qui me retient ici ? Pourquoi ne pas accepter et partir ? Le travail ? Mon contrat se termine fin mars et je n’ai pas encore signé le prochain contrat, cette offre au 1er avril tombe à pic. L’argent ? Nous sommes payés 40% de plus en Guyane. L’amour ? Mon amour va me manquer durant ces 3 prochains mois, c’est certain, mais ce projet n’en vaut-il pas la peine ? N’est-ce pas ça l’aventure : savoir saisir les opportunités qui se présentent ? C’est une occasion unique de travailler là bas et d’être en immersion, de pouvoir prendre des contacts sur place, de savoir où nous serons utiles… Cette proposition me donnait l’impression que tous les astres étaient alignés pour m’envoyer un signal, une opportunité à saisir. Je le vois dans les yeux de Yo : il me soutient, je n’ai qu’à dire Oui. C’est pour toutes ces raisons que j’ai saisie l’opportunité et que je suis partie plus tôt que prévu. Me voici donc partie à plus de 7000 Km, seule.

Le jour où Florence est partie seule travailler en Guyane

Comment s’est passé la préparation de ton vol, ton voyage ?

Il est arrivé vite ce jour J, pas le temps de trainer, juste le temps de finir ma valise.
On embarque le strict nécessaire : vêtement d’été, le combo tong/crème solaire, mon ordinateur et bien sûr mon fidèle appareil photo ! Un repas d’adieu avec mes proches et je prends la route de l’aéroport.
Le vol est à l’heure, moi aussi. Et j’ai de la chance, l’avion n’est même pas rempli à moitié : j’aurai le luxe d’avoir 3 places pour moi toute seule pour les 8 prochaines heures. Les heures passent, j’ai du mal à dormir : entre nostalgie et excitation de ce départ précipité.

L’instant magique où le ciel s’éclaircie. Oui mon arrivée en Guyane fût magique. L’avion avait entamé sa phase de descente vers Cayenne, nous étions dans les nuages c’est le cas de le dire. De toute façon, il n’y avait rien à espérer, nous sommes en pleine saison des pluies et le pilote avait annoncé de la pluie pour notre arrivé. Je regardais quand même par le hublot, le regard perdu ou plutôt l’esprit rêveur de ne rien connaitre de ce qui m’attend en bas, quand soudain… Quand soudain, le ciel s’ouvrit sur une gigantesque forêt verte. Une immense forêt verte à perte de vue. Et, comme si cette vue ne suffisait pas, dans la beauté de cette douce lumière jaune un arc en ciel apparût, grand, majestueux et presque complet. L’instant magique où le ciel s’éclaircie.

Le jour où Florence est partie en Guyane toute seule

DCIM108GOPRO

Le jour où Florence est partie en Guyane toute seule

Le jour où Florence est partie seule travailler en Guyane

Tes premières impressions ?

Et puis, je suis descendu de l’avion. Le temps était chaud et humide, on m’avait assez prévenu à ce sujet, mais c’était différent. C’était le genre de chaleur qui, à ce moment là, vous enveloppe et vous réconforte. Il était un peu plus de 18h30 et la nuit commençait à tomber. J’étais en Guyane.

Un rapide check de mon portable, je suis passée sur le réseau Orange Caraibe, un nom qui sonne plutôt bien ! Je récupère ma valise et je passe la douane et leur chien avec succès. Je suis maintenant dehors. J’apprécie un instant le paysage qui s’offre à moi : une gigantesque allée de cocotiers, une légère brise et une fine pluie chaude. Je suis en Guyane.

Sur la route qui mène à mon logement, je scrute chaque détail. La nature est présente partout : verte et luxuriante. Il est 19h30, je suis dans mon nouveau chez moi. Le frigo est vide, l’occasion parfaite pour faire le tour du quartier. Ça tombe bien, ici en Guyane, il y a des magasins de proximité à chaque coin de rue. Je n’ai qu’à faire 200 mètres pour trouver une « boutik choinoise ». Oui, ici les épiceries de quartier sont en général tenues par la communauté asiatique, alors on ne dit pas « je vais chez l’épicier », on dit « je vais chez le chinois ». A l’intérieur, on trouve de tout, le parfait bric à brac : des produits locaux, ceux importés de métropole et bien sur du Made in China. L’idéal pour trouver en même temps mon parapluie et de quoi manger. Je navigue donc devant le rayon soupe et la dame qui tient le magasin parle fort avec son fils, probablement en chinois. Je suis en Guyane et en même temps j’ai le sentiment à ce moment précis d’être propulsée en Asie. Quel voyage en une journée. Je crois que ce DOM me réserve bien des surprises.

Le jour où Florence est partie en Guyane toute seule

 

DCIM108GOPRO

 

DCIM108GOPRO

DCIM108GOPRO

Place des palmistes

 

DCIM108GOPRO

 

DCIM108GOPRO

3 Commentaires

  1. Roselyne Leroy Ducardonnoy
    13 avril 2015
    Répondre

    Bon anniversaire Flo !

  2. Aline Bodin
    13 avril 2015
    Répondre

    bon anniversaire a toi aussi 😉 les beliers du 13 sont les meilleurs 🙂 gros bisous éclates-toi

  3. 28 avril 2015
    Répondre

    Effectivement ça tombe plutôt bien 🙂 De quoi s mettre dans le bain avant votre grande aventure!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *