Roatrip au Brésil : Notre séjour chez l’habitant à Fortaleza


Quand on ne part pas à la rencontre des Brésiliens, on s’ennuie et cela même si on évolue dans un des plus beaux pays du monde (oui oui rien que ça !). Avec Florence, on s’entend assez bien sur ça, nous ne sommes pas du genre à nous poser sur une plage et à se dorer la pilule toute la journée, on s’ennuie assez rapidement (bon sauf à Pipa où les plages sont vraiment incroyables !). Nous avons toujours cette soif de connaissance d’en savoir plus sur les habitudes de vie des gens, comment ils vivent au quotidien, quelles sont leurs difficultés, comment fonctionne leur système de santé…

Nous étions donc très contents de savoir que nous allons passer quelque temps chez Lucilia et sa famille dans la ville de Fortaleza dans la région du Nordeste !

Fortaleza-9828

Roatrip au Brésil : Notre séjour chez l’habitant à Fortaleza

Les grandes villes du Brésil sont vraiment très particulières et anxiogènes. Dormir avec le van est difficile au quotidien (nous y reviendrons plus tard…) mais cette difficulté est majorée dans les grandes métropoles brésiliennes, car nous ne trouvons pas d’endroit tranquille pour nous garer. Il faut oublier les endroits idylliques que nous partageons sur les réseaux sociaux (comme notre compte instagram), bien souvent quand nous n’avons pas le choix, nous dormons dans les stations-service (qui sont tout de même bieeeeen plus développée que celle que nous pouvons connaitre en France…).

Fortaleza et ses 1 million d’habitants

Au Brésil quand  on vous parle de grandes villes, on parle de plusieurs millions d’habitants, rien de comparable à la France. Fortaleza et ses 1 million d’habitants est une petite ville comparée aux autres capitales d’état. Pour comparaison, la ville de Sao Paulo  compte pour elle seule plus de 11 millions d’habitants soit l’équivalent de 20% de la population Française réunie dans une seule ville.

Mais revenons à nos moutons…

D’un commun accord, nous avons décidé donc de faire l’impasse sur les grandes villes si nous n’avons pas d’hôtes. On active nos réseaux et c’est par le biais du couchsurfing que nous contactons Lucilia qui accepte très sympathiquement de nous héberger quelques jours. Lucilia est une obstestric nurse dans un hôpital de Fortaleza et donne aussi des cours à l’université (UNIFORM) aux étudiants infirmiers de Fortaleza.

Formation d’une obstetric nurse

Une obstectric nurse, comme son nom ne l’indique pas, est une… sage femme !

En effet au Brésil, pour devenir sage femme il faut faire 5 ans d’études à l’université pour devenir infirmière et 2 ans de spécialisation pour devenir sage femme.

Les spécialisations que nous pouvons connaitre en France (IADE, IBODE, Puericultrice), n’existent pas au Brésil.

Nous resterons au final plus d’une semaine chez Lucilia et sa famille, grâce à elle nous avons beaucoup appris sur le système de santé au Brésil et sur la formation des étudiants infirmiers Brésiliens. Une très belle rencontre que nous gardons dans notre coeur.

Lors d’un repas organisé chez elle, nous avons pu échanger sur notre aventure et le système de soins Français avec d’autres étudiants. Lors de ce repas, nous sympathisons avec Angel qui est étudiante infirmière à l’université de Fortaleza. Sur son temps libre elle est aussi bénévole pour l’ONG Risohnos. C’est une association qui donne du divertissement aux enfants hospitalisés de Fortaleza. Leurs interventions hebdomadaires dans les hôpitaux Brésiliens, permettent aux enfants d’oublier leur hospitalisation et ainsi réduire la souffrance morale liée à celle-ci. Autant vous dire que quand elle nous a demandé de l’accompagner lors d’une intervention prévue à l’hôpital pour enfant de Fortaleza on a sauté sur l’occasion !

Roatrip au Brésil : Notre séjour chez l'habitant à Fortaleza
Présentation du blog et de nos vidéos chez Lucilia

Roatrip au Brésil : Notre séjour chez l'habitant à Fortaleza

Chaque intervention demande un long temps de préparation qui comprend le maquillage et l’habillage. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils prennent leur mission très au sérieux ! Une fois leur déguisement sur le dos, ils se réunissent tous en cercle pour rentrer dans leur personnage de clown (ils ont d’ailleurs chacun leur propre pseudonyme). Une fois une petite prière incantatoire entonnée tous en coeur, ils revêtissent chacun leur tour un nez rouge, signe qu’ils ont désormais changé de personnalité. Le spectacle peut enfin commencer !

chap-9900

chap-9902

chap-9904

chap-9905

chap-9907

chap-9909

chap-9915

chap-9916

chap-9918

chap-9920

chap-9922

chap-9924

chap-9928

chap-9932

chap-9937

chap-9940

chap-9942

chap-9943

chap-9947

Nous les suivons caméra aux poings, on sent les sourires se dessiner sur le visage des personnes que nous croisons sur notre passage, c’est incroyable la magie opère immédiatement ! En l’espace de quelques secondes, ces clowns ont donné vie à l’hôpital. Tout le monde plaisante avec eux, du vigile des urgences aux brancardiers, la magie du nez rouge opère !

chap-9950

chap-9952

Toute l’équipe se sépare et forme des binômes. Chaque équipe sait ce qu’elle doit faire et investit un étage particulier. Nous décidons de suivre notre amie Angel et son binôme du jour à travers le service de médecine général. Nous passons devant les salles de soins où les infirmières travaillent et ne font pas vraiment attention à nous. Les parents sortent des chambres interloquées et se demande ce qu’il se passe. Les enfants aussi et les premiers pleurs des tout petits se font entendre et ils courent se cacher.

Fidèles à notre projet initial, nous avons fait le déplacement avec notre matériel photo et notre imprimante portable. Nous avons pu immortaliser ce moment incroyable et laisser des souvenirs de notre passage aux enfants et aux parents des enfants hospitalisés. On constate encore une fois que l’appareil photo et surtout l’imprimante sont des aimants pour les enfants. Il faut dire que nous avons remarqué que les Brésiliens aimaient beaucoup les photos !

chap-9970

chap-9956

chap-9981

chap-9995

chap-9992

chap-9984

chap-0010

Un peu d’amour, de bonheur et d’optimisme !

Etre loin de la France est plutot difficile en ce moment alors quand on…

Posté par Flo&Yo sur mercredi 18 novembre 2015

2 Commentaires

  1. 21 décembre 2015
    Répondre

    De très jolis moments, bravo pour les photos des préparatifs, c’est assez touchant

    • 21 décembre 2015
      Répondre

      Merci Donlope ! Pour nous c’était un moment inoubliable 🙂

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.