Se rendre en véhicule au Brésil : de Cayenne à Saint-George d’Oyapock


Après plus de 3 mois en Guyane, nous prenons enfin la route vers le Brésil à bord de notre Volkswagen T4 Syncro. Mon contrat terminé au Centre hospitalier de l’Ouest Guyanais, nous en profitons pour finir les détails qu’ils soient matériels et administratifs pour partir, mais surtout revenir dans de bonnes conditions.

Nous avions pris soin de tout boucler avant notre départ, mais quelques soucis mécaniques nous ont retardés quelque peu. En effet, en voulant réaliser une vidange d’huile avant de partir vers le Brésil, nous nous rendons compte qu’un de nos soufflets de cardan est largement fissuré et nous perdons notre graisse depuis un petit moment déjà. 

Se rendre en véhicule au Brésil : de Cayenne à Saint-George d’Oyapock

vidange-6943

vidange-6941

Pas le choix, nous devons le changer avant de partir, on se rend compte que c’est plus facile à dire qu’à faire. Aucun garage de Cayenne (et donc de Guyane) n’a notre soufflet en stock, il faut patienter 10 jours pour en commander un ou en faire poser un générique. Ce que nous choisissons de faire, tant pis.

Une fois les travaux réalisés, nous prenons enfin la route direction Saint George d’Oyapock, notre point d’entrée vers le Brésil.

vidange-6949

Cette route nous ne la ferons pas seuls, en effet Loic et Boris nous ont envoyé un mail avant de partir de France Métropolitaine, car ils s’apprêtent à réaliser le même début de trip. Nous avons donc décidé de nous retrouver à Saint-George et faire la route jusqu’à Belém ensemble. Nous faisons la route Cayenne-St George le matin pour avoir le temps de trouver un lieu sur place à St George pour dormir. La route est plutôt bonne, avec de nombreux virages, nous mettrons environ 2h30.

C’est plutôt rassurant de savoir que nous serons 4 pour faire ce début de voyage, surtout après en avoir entendu des vertes et des pas murs sur cette fameuse BR 136. Nous avions un impératif c’était de la faire en saison sèche, car l’emprunter pendant la saison des pluies change carrément la donne.

Nous passons donc la première nuit de ce road trip non loin du poste-frontière Français juste à côté du pont de l’Oyapock. Vous savez, le fameux pont dont la construction est achevée depuis 2011, mais qui n’est pas encore ouvert au public à cause de problèmes administratifs entre Français et Brésilien. En tout cas, pour nous aujourd’hui, le pont est complètement fermé à la circulation, mais il est possible de s’y balader à pied côté Français. Attention tout de même à ne pas dépasser le milieu du pont et à vous retrouver par mégarde du côté Brésilien. 

Oyapock-0015

Oyapock-7181

Oyapock-7184

Oyapock-7186

Oyapock-7190

Oyapock-7195

Oyapock-7199-2

Oyapock-7201-2

Se rendre en véhicule au Brésil : de Cayenne à Saint-George d’Oyapock

Se rendre en véhicule au Brésil : de Cayenne à Saint-George d’Oyapock

La nuit que nous passons est plutôt calme et pas très glamour sur un parking de goudron, mais nous sommes en lieu sûr face à la PAF (Police Aux Frontières). Cela a permis à nos camarades de terminer leur rangement à bord de leur Toyota Hilux en toute tranquillité. En effet ils sont arrivés de Paris en avion quelques jours auparavant et n’ont récupéré leur véhicule que le matin même. De notre côté, nous avions eu le temps de nous organiser puisque Yohan est arrivé mi-juillet en Guyane. C’était aussi une aventure, car je me souviens que dés le départ il s’était trompé de train pour aller à Paris ! Arrivé là bas, il a aussi voyagé avec Air Caraibes, son vol est donc parti de Paris et a fait escale à Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe, si bien que je me suis même demandée s’il avait bien embarqué dans le bon avion ! Mais oui, après la descente d’une bonne majorité des passagers sur cette île des Caraibes, l’avion a redécollé pour Cayenne.

Ces deux mois sur place nous ont permis de faire quelques recherches sur notre itinéraire. D’ailleurs, nos précédentes lectures nous ont aussi confirmé que la ville de Saint-George d’Oyapock n’est pas vraiment accueillante et une visite rapide de son centre-ville nous confirme que ne nous ne voulons pas y dormir cette nuit. Nous devons être frais et dispo, car le lendemain nous avons pris rendez-vous avec Luis pour nous faire traverser le fleuve à bord de son bac.

 Oyapock-7222

Se rendre en véhicule au Brésil : de Cayenne à Saint-George d’Oyapock

Après une bonne nuit et un bon café, direction l’embarcadère (N3° 53.172′ W51° 48.147′) pour prendre le bac (l’embarcadère est situé à côté du cimetière). Nous y retrouvons Luis (ou plutôt 2 de ses employés) à 8h30 et ils nous confirment le prix de la traversée pour 3 véhicules. Le real est plus qu’avantageux au moment où nous décidons de voyager (1€ = un peu plus de 4 réals) , en effet le prix de la traversée pour le véhicule et 2 passagers nous coute 100 € pour un peu plus d’une heure de « croisière ». Pas de difficulté particulière pour mettre le fourgon aménagé sur le bac après quelques manœuvres nous voilà enfin sur le fleuve Oyapock : Brésil nous voila

Se rendre en véhicule au Brésil : de Cayenne à Saint-George d’Oyapock


Se rendre en véhicule au Brésil : de Cayenne à Saint-George d’Oyapock

Se rendre en véhicule au Brésil : de Cayenne à Saint-George d’Oyapock

Se rendre en véhicule au Brésil : de Cayenne à Saint-George d’Oyapock

Bon à savoir

Pour traverser le fleuve Oyapock avec votre véhicule, il n’existe qu’une seule compagnie (société Lunay), celle de Luis (. Il faut l’appeler et réserver votre place quelques jours ou la veille de votre départ, peu importe.

En effet si vous ne l’appelez pas, il ne viendra pas vous chercher, car le siège de sa compagnie se situe dans la ville d’Oiapoque.

Pour communiquer, il est Brésilien et ne parle que portugais. Le bon plan est d’arriver la veille dans l’après-midi, prendre une pirogue pour 5 € à Saint-George et aller réserver votre place directement dans ses bureaux.

Les tarifs

1 véhicule = 200 €

2 véhicules = 120€ (fourchette basse)

3 véhicules = 100€

13 Commentaires

  1. Michel
    27 octobre 2015
    Répondre

    Joli road trip…Je me demande si le prix de la traversée en bac n’est pas un peu excessif et “touristique” ! C’est le prix que j’ai payé pour revenir de Grèce en Italie pour 1 voiture et deux passagers en ferry. Lors de mon dernier séjour au Brésil, j’ai payé 25 Réais pour traverser le fleuve Saò Francisco (près de l’embouchure, c’était d’ailleurs fantastique!) dans les mêmes conditions. La proximité de la France explique peut-être cela…Si vous en avez l’occasion je vous conseille fortement l’île de Marajo. Have a nice trip.

    • 27 octobre 2015
      Répondre

      Le prix de la traversée est excessif, clairement. Touristique, je ne pense pas parceque c’est un tarif pour passer avec sa voiture…Les touristes Français ou autre n’ont aucune utilité de passer leur voiture pour se balader à Oiapoque. Le prix s’explique surtout car Luis a le monopole sur le fleuve, il est le seul à proposer ce type de prestation. C’est le seul moyen aujourd’hui de faire traverser son véhicule de la Guyane au Brésil ( il me semble que le prix comprend aussi une taxe “sanitaire” d’importation…).

  2. 27 octobre 2015
    Répondre

    La barque, ou la barge ??? ^^

  3. Mathieu
    27 octobre 2015
    Répondre

    Bonjour les voyageurs,

    Ma question est la route Brésil Guyane est elle praticable pour un vieux véhicule de type combi t1.

    Bien à vous

    Mathieu

    • 31 octobre 2015
      Répondre

      Salut Mathieu et désolé pour le temps de réponse…
      Bien sûr que oui, en saison sèche n’importe quel véhicule peut emprunter cette piste. Il ya des nids de poules en fin de piste, mais rien d’insurmontable. D’ailleurs les Brésiliens empruntent cette piste quotidiennement avec leur Golf, Polo….Après c’est une piste qui pèse quand même sur la mécanique et encore plus si elle est fragilisée. Bonne route à vous 🙂

  4. 27 octobre 2015
    Répondre

    Parfait ça va beaucoup nous aider merci 🙂

  5. Comme g pas pu y aller vs voir au Bresil G etait qd meme voir ds Portugais au Portugal bxs

  6. Enrique
    26 juin 2016
    Répondre

    Bonjour,

    On habite en Guyane et nous nous appretons à voyager avec notre véhicule pour traverser le Brésil.
    Pourrais-tu m’ informer sur les démarches auxquelles il faut avoir recours pour faire traverser une voiture de Guyane vers le Brésil. Notamment sur ce qui est de l’assurance voiture puisqu’il semblerait que notre assurance ne nous couvre pas à l’étranger et que les compagnies d’assurance brésiliennes n’assurent pas une voiture avec plaque d’immatriculation étrangére.

    Merci d’avance
    Cordialement

    Enrique

    • 28 juin 2016
      Répondre

      Bonjour Enrique, tout est écrit dans l’article il faut contacter Luis qui est le seul à faire traverser les véhicules de Saint Georges à la ville d’Oyapoque. Au Brésil les assurances auto sont facultatives et en cas de contrôle personne ne vous embêtera si vous n’en avez pas. N’oubliez pas de faire votre VISA d’entrée à la police militaire de Saint George.

  7. Nadjima
    24 avril 2017
    Répondre

    Bjr Yohan et merci pour ce blog. Tu as 1 fourgon équipé mais tu cherches également un endroit où dormir? Peux-tu expliciter ces lieux où dormir: chez l’habitant, gîtes…
    D’autre part, Luis est-il joignable de la Guyane? Ses coordonnées, comment peut-on les trouvé ?
    Cordialement
    Nadjima

    • 24 avril 2017
      Répondre

      Nous dormons en pleine nature, mais il faut choisir un bon endroit au calme et toujours en respectant certaines règles de sécurité. Pour vous rendre au Brésil depuis la France le pont est ouvert depuis quelques mois plus besoin de prendre le bac de Luis 😉

  8. Michèle et Pablo
    4 août 2017
    Répondre

    Qu’est-ce que vous pouviez nous dire: nous partons sur un CDD en Guadeloupe (CH de Basse-Terre) et pendant un mois, voire deux, nous voudrions partir de la Guyane pour rejoindre l’Uruguay à bord d’une VW Passat 4 motion partant le 29 septembre de Cayenne; la première question est posé et concerne plutôt vos appréciations sur le faisable de ce voyage; on va essayer d’arriver à Montevideo en 15 jours.
    La deuxième question est plutôt légale et peut être vous avez déjà certaines informations concernant les assurances pour ce trajet et aussi pour faire traverser la voiture l’Atlantique: notre bagnole a une plaque suisse que nous appartiennent et que nous devrons quand même la rendre en Suisse puis on quitte ce pays en fin de ce mois pour la plaquer en Guadeloupe siège de notre prochain domicile.
    .

  9. Michèle et Pablo
    4 août 2017
    Répondre

    J’ai envoyé la question sans vous dire qu’on est des fans de votre blog, c’est magnifique l’édition des images et nos félicitations pour ces traces perdurables.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *