Quel est le climat à Saint-Pierre et Miquelon ? Qu’elles sont les conditions d’embauche pour un infirmier ? Quelle est la qualité de vie ? Grâce à Grignette, qui fait parti de notre team de modérateur sur notre groupe : infirmiers dans le monde ! Grâce à ce résumé exhaustif, vous en saurez un peu plus de la vie en tant qu’infirmier à Saint-Pierre et Miquelon !




N’hésitez pas à nous rejoindre sur le groupe Facebook infirmiers dans le monde pour parler de Saint-Pierre et Miquelon !

Travailler en tant qu’infirmier à Saint-Pierre et Miquelon

Saint-Pierre et Miquelon est un archipel Français au large de Terre-Neuve, au Canada. Le climat y est sub-articque, les hivers y sont froids (les ressentis sont bien bas “grâce” au facteur Éole, les îles étant balayées par des vents forts. C’est le moment d’aller chausser les patins pour s’amuser sur les étangs !

Après des mois de Juin et Juillet dans le brouillard, l’Été commence, avec tous ses festivals, ses belles températures, ses couleurs superbes, ses baleines-macareux et autres joyeusetés. Chaque saison apporte son lot de choses à faire, et les paysages changent d’un jour à l’autre ! Dans la même journée, on peut avoir les 4 saisons ceci-dit 😛 !!

Travailler en tant qu’infirmier au Canada !

Saint-Pierre et Miquelon paysage
Crédit photo : Grignette C.

Nous sommes très imprégnés par la culture Canadienne (où de nombreux jeunes vont aux études, où ont lieu les evasans, et surtout le seul pays auquel nous sommes reliés par vol direct, et qui nous approvisionne avec ses produits toutes les semaines). Du coup, vous verrez aux voitures les petits drapeaux pour soutenir les équipes de hockey durant les séries, les étalages des supermarchés vous donnerons du fil à retordre au début.

La période de la grande pêche à la morue a fini depuis 1992, mettant l’archipel en hibernation, mais -presque- toutes les familles ont une plate pour aller chercher leur poissons, homards, noix de Saint-Jacques, … Un bonheur pour les papilles 😜 ! Beaucoup de cueillettes de baies également, un élevage de canards, des poules pondeuses, des chèvres, et un petit domaine maraîcher. Pour le reste, il s’agit uniquement d’importation (Halifax 1x/semaine, la France 1x/mois). C’est assez frustrant pour les produits frais.

Nous sommes à peine 6.000 habitants (dont un peu moins de 700 à Miquelon).

Astuce : trouver un logement à proximité de Saint-Pierre et Miquelon

cout de la vie Saint-Pierre et Miquelon

Bref, passons à ce qui vous intéresse :

/// LE TRAVAIL ///

Nous avons un hôpital presque neuf (2013), qui embauche tout au long de l’année (bon turn over pour les IDE.). Moins d’embauches d’AS depuis la dernière sortie de formation, mais ça a un peu repris depuis l’été passé(billet d’avion et coloc idem)
Ils paient l’A/R en avion (avec maintes escales), te proposent des colocations à tarif très intéressant (450€, internet et chauffage compris, le linge de maison est fourni), et ton salaire de base est d’environ 2.700€ (sans dimanche et sans nuit).
Les embauches se font pour le “pool” (ormis IADE/IBODE, qui assurent juste des remplacements courts et sporadiques), pour des contrats de 6 mois au minimum. “En général”, les arrivants sont doublés dans les services où ils iront (mais parfois…). Pour les très rares contrats de 3 mois, mémé conditions, avec tes CA qui sont payés (3000€ de salaire donc)
Il faut être conscient que tu n’iras pas forcément où tu en as envie : on promet à beaucoup de personnes les soins non programmés (urgences et evasans), mais il y a peu de place, et ils prennent uniquement les gens qui ont un profil urgences. Pour le reste, certains ne verront pas beaucoup la médecine/chir et seront cantonnés à la gériatrie (ce qui n’est pas un mal, bien sûr, je préviens juste car beaucoup s’attendent à ne faire que des urgs ou de la chir et sont déçus.)

Pour la qualité de travail, il y a pas photo avec notre travail en métropole, ici c’est encore confort niveau matériel, effectifs. Pourvu que ça dure.

Ils embaucheront en priorité à l’expérience, sachant que dorénavant ils ont de belles piles de CV sur le bureau (ce qui n’était pas le cas il y a encore peu d’années de ça, où l’archipel était méconnu). On a des diplômés de 1 ou 2 ans comme des diplômés depuis 30 ans (mais attention, pas de reprise d’ancienneté !!). Ça fait un moment que je n’ai pas vu de jeunes DE, mais je ne connais pas tout le monde sur les nouveaux arrivants 😉

Lire aussi : L’expérience de Catherine à Saint-Pierre et Miquelon

Il y a :
– Un service de chir/réa (2 lits de réa~soins intensifs, pour la chir je crois que c’est 13 ou 14 lits ?)
– Un service de médecine (20 lits peut-être ?)
– Un service d’obstétrique (4 ou 5 lits ?)
– Une USLD (24 lits)
– Une maison de retraite (44 lits ?)
– Un SSIAD
– Des soins externes
– Les SNP (soins non programmés : urgences, équivalent smur, évasans)
– La dialyse
– Le bloc opératoire
– Le centre de santé de Miquelon
– un CMP

Nous n’avons PAS de service de pédiatrie ni de psychiatrie intra hospitalier; donc pas de puéricultrices ! (Et les postes sur le CMP pour la psy sont très rares).

Pour les médecins, on a actuellement
Un chirurgien fixe qui a signé pour 3 ans je crois, qui fait les “petites chirurgies” (appendicites, abcès, broches et cie), on a des chirurgiens et médecins qui viennent en mission (de consultation ou qui opèrent, notamment chir stomato, gastro, traumato, ophtalmo, …).
– On a deux médecins de médecine
– Un médecin gériatre qui fait USLD et MDR
– Un MAR qui gère la réa et le bloc
3 urgentistes qui assurent les gardes et les astreintes evasans
Un gynéco/obstétricien qui gère également les accouchements (après 36SA sinon evasan) avec les sages femmes
– Depuis peu une pédiatre à mi-temps qui n’assure pas d’astreintes.
– 3 sages femmes

Pour la ville, il y a 3 médecins libéraux et le “centre de santé” qui embauche des médecins ET des infirmières (qui font en gros du libéral mais en étant salariée !)

De manière générale, il y a tout de même pas mal d’evasan vers St John’s (Terre Neuve) et Moncton, les possibilités chirurgicales étant limitées à SPM, n’ayant pas de pédiatre, ayant besoin (pour le moment) que les protocoles de cancéro-chimio soient initiés au Canada

Pour les AVC, IDM, pédiatrie, palliatif, … On a des accords avec des CH de France (Rennes généralement) où un sénior de garde nous pilote à chaque instant (faut-il thrombolyser ? orientation de diagnostic ?). L’hôpital de St. John’s vers chez qui nous évasanons généralement est réactif aussi.

Les blouses sont fournies.

Travailler en tant qu'infirmier à Saint-Pierre et Miquelon

/// LE COÛT DE LA VIE ///

La vie est bien sûr plus chère ici, du fait de l’insularisation.
La nourriture, ça te fait bizarre les premières fois que tu vas faire tes courses, le caddy coûte un bras. La nourriture arrive une fois par semaine du Canada, du coup on est pas forcément habitués à ces produits. Les légumes “frais” le sont pas vraiment, arrivé la fin de semaine dur de trouver de la viande et des produits laitiers… 
Il y a deux magasins bios 😉

Les logements sont un peu plus chers, et surtout très durs à trouver. (Heureusement donc que l’hôpital te propose des colocs). Le téléphone c’est autours de 28€/mois.
Mutuelle obligatoire (en cas d’evasan, sauf si vous voulez sortir 10.000€ de votre poche 😛 !) à partir de 25€/mois je crois.

Mais, en bref, si la vie revient plus cher, et tu changes un peu tes habitudes, c’est bien comblé par la différence de salaire, par le loyer des colocs de l’hôpital, par le fait de ne pas avoir de voiture/essence/assurance. Tu paies tes impôts à spm et non en métropole, selon ta date d’arrivée il y a moyen d’avoir une année avec très peu d’impôts.

Pour ceux qui souhaitent venir avec des enfants, sachez qu’il n’y a pas de cantine le midi ! Toute une organisation !
Et pour les conjoints, il y a principalement du travail en hôtellerie restauration, pêche, bâtiment.

Astuce : trouver un logement à proximité de Saint-Pierre et Miquelon

Travailler en tant qu'infirmier à Saint-Pierre et Miquelon

/// ACTIVITÉS ///

Pas de quoi t’ennuyer si tu aimes la nature. L’hiver est assez rude, mais il permet de faire raquette et ski surtout à Miquelon (mais aussi à SP hein), patinage, hockey, ou d’aller se réchauffer au pub, jouer aux fléchettes, il y a une piscine, …
L’été, c’est voile, balade avec le bateau à la recherche des baleines, camping, randos, plongée, pêche, …

Il y a des salles de sport, club de foot, hockey, basket, tennis, … Egalement des activités basques (pelote et compagnie)

L’été est ponctué par plein d’événements musicaux (festival du dunefest à Langlade, Rock’n’rhum à SP, fêtes basques avec musique, danse, jeux traditionnels, buvette, …, le 14 Juillet est très fêté, et y’a des bals à foison 😉 !)

On a très facilement accès au Canada, notamment Terre-Neuve (St John’s est à 40mn en avion, 260€ l’A/R en avion, l’été un ferry pour la petite ville de Fortune à 70€) et la Nouvelle Ecosse (Halifax à 2h, 300€ l’A/R de mémoire).
Pour Montréal, le vol direct est relativement cher (850€), et sinon c’est escales. En bref, c’est assez onéreux si tu veux sortir de l’archipel, et si des amis veulent venir te voir.
Tu peux aller sur l’île voisine de Miquelon facilement en avion et en ferry, quand la météo vient pas mettre son grain de sel.
Il y a maintenant des vols directs en été (8 vols, un par semaine, de Juillet à Août). Ils sont déjà complets.

Lire aussi : L’expérience de Catherine à Saint-Pierre et Miquelon

En dehors de ça, la vie ici est vraiment douce et agréable. On est pas embêtés par la criminalité, les problèmes de la ville. “Tout le monde se connait”, c’est 2 petites îles 😉 !! C’est très familial et les gens sont gentils et authentiques. Parfois échaudés par certains métros qui viennent et les prennent de haut, mais à toi de faire ta place.

2 Commentaires

  1. Avatar
    2 juillet 2019
    Répondre

    Les petites mises à jour :

    Plus que 14 lits en USLD et 66 en mdr maintenant
    La pédiatre a augmenté son temps de travail.
    Et nous avons maintenant un partenariat avec le service d’oncologie de Rennes, et donc les chimios n’ont plus systématiquement besoin d’être invitées au Canada.
    Pas de colocations pour les personnes avec enfants/couple hors CHFD, sauf pour le corps médical.

    Et la question revient régulièrement, pour les IADE il y a des besoins très limités, pour les congés d’été seulement, ou si l’un des deux iade fixes que nous avons tombé en arrêt maladie un peu long; Sinon ils sont autosuffisants :p

    Il y a besoin de kinés assez régulièrement au centre de santé, ça tourne bien moins au niveau de l’hôpital
    Les recrutements pour les AS se font à nouveau un peu plus

    • Avatar
      3 juillet 2019
      Répondre

      Merci pour les précisions Grignette 🙂

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.