Conseils pour rédiger et présenter son Mémoire de fin d’étude


Au bout de 3 ans d’étude, je termine (enfin) ma formation de Manipulateur en Radiologie.

Dans la plupart des professions paramédicales (kinésithérapeute, infirmier, ergothérapeute, manip radio…), notre Diplôme d’État (DE) est sanctionné d’une ultime épreuve : le fameux mémoire de fin d’études (TFE). Avec la réforme LMD (License Master Doctorat), la formule et l’appellation changent quelque peu, mais l’essentiel ne bouge pas.

Mémoire infirmier

Vous pouvez aussi consulter le mémoire de Yohan qui traite de la culture dans le soin.

Résumé du mémoire :

En 2011, la France comptait 5,6 millions d’immigrés, soit 8,6 % de la population française. Grâce à la mondialisation et aux flux migratoires, l’infirmier prend en soin de plus en plus de patients d’origine étrangère. Il s’agit d’une préoccupation grandissante pour l’infirmier. La langue peut être différente, mais la culture et les habitudes de vie aussi. Avec la refonte de la formation des infirmiers, l’anglais a été intégré dans le cursus de formation, mais est-ce que pour autant l’infirmier est « culturellement compétent » ?

La personne Anglaise mange de la charcuterie le matin, la personne d’origine Maghrébine peut réaliser le jeûne durant le ramadan. Face à ces différences de culture alimentaire, comment doit agir l’infirmier qui prend en soin un patient ayant une conception de l’alimentation totalement différente de la sienne ? Comment rendre le patient adhérent aux soins sans que l’infirmier fasse preuve d’ethnocentrisme ?

La racine latine du mot culture est « cultus » et a pour sens « l’action de prendre soin ». J’aborde ici la question du soin et de la culture. Ayant été confronté à cette notion d’identité culturelle de la personne soignée, j’ai choisi de revenir sur cette expérience pour comprendre dans ce travail le lien qu’il existe entre culture, soin et adhésion thérapeutique.

Conseils pour rédiger et présenter son Mémoire de fin d’étude

Plus personnellement, je viens de passer la soutenance orale de mon mémoire qui a pour titre :

” L’imagerie et la prise en charge de la rupture du ligament croisé antérieur chez l’adulte, dans le sport collectif”

J’ai eu mes notes : 19,5 à l’écrit et 19,5 à l’oral. Un travail bien récompensé qui me permet de le partager sur notre blog.

(Cliquer sur “Expand” pour le lire en plein écran)

Pourquoi avoir choisi ce thème ?

C’est une blessure qui a touché Yohan à 2 reprises (mais aussi d’autres proches) et je souhaitais connaitre les tenants et les aboutissants concernant la prise en charge de cette pathologie, d’autant plus qu’elle touche un domaine que j’apprécie : le sport.

Maintenant que c’est fini et bouclé pourquoi ne pas le partager ? Et c’est aussi l’occasion de vous donner des petits conseils qui feront la différence le jour J :

L’écrit :

  • Choisissez un thème qui vous tient à coeur (car vous allez y passer du temps) et où vous trouverez facilement des informations et des interlocuteurs
  • Soyez original, mais pas trop non plus. Un mémoire est encadré par des consignes qu’il faut absolument respecter, mais en dehors de ces consignes, soyez créatif.
  • Trouvez un médecin/tuteur qui connaisse le sujet parfaitement et qui puisse vous guider (pour ne pas perdre de temps avec des informations inutiles par exemple)
  • Ne limitez pas votre recherche  d’information à Internet, pour creuser un sujet mieux vaut aller directement à la BU (Bibliothèque Universitaire)
  • N’hésitez pas à prendre RDV avec différents professionnels de santé qui ont un lien avec votre thème (par exemple une sage femme si votre mémoire traite de la femme enceinte) ce sont eux qui vont vous permettre de faire le tri dans toutes vos données et apporteront de la crédibilité à votre mémoire. La plupart sont très ouverts pour vous répondre et apportent un oeil neuf à votre travail.
  • Si vous choisissez de faire une enquête de terrain (enquêtes qualitatives et entretiens directifs) préférez les questions fermées ou les questions à choix multiples beaucoup plus faciles à traiter par la suite.
  • Faites apparaitre dans les remerciements toutes les personnes qui vous auront aidé, en plus de les remercier cela crédibilise vos sources et vos propos.

Pour ma part, j’ai réalisé ce travail de fin d’études en binôme, car le sujet était ambitieux. Nous avons réalisé une enquête de terrain auprès de plusieurs équipes de sports collectifs ce qui nous a permis de connaître quel sport est le plus à risque et d’insérer des statistiques et des diagrammes dans notre mémoire (enquêtes quantitatives) nous avons interviewé (entretiens directifs) différents professionnels de santé (un chirurgien, un radiologue, un médecin du sport, un kiné, des manipulateurs radio) que nous avons enregistrée sur bande sonore afin de pouvoir reprendre leur témoignage à froid. En plus d’apporter leurs connaissances sur le sujet, ils permettent de savoir comment cela se passe réellement sur le terrain.

Ces instants d’échange sont au final les moments les plus enrichissants dans la réalisation de ce mémoire. 

L’oral :

  • Ne répétez pas la trame écrite de votre mémoire : le jury l’a déjà lu, trouvez plutôt un autre moyen d’aborder le sujet. Encore une fois l’originalité paye !
  • Essayez de trouver de nouvelles idées qui complètent le traditionnel et ennuyeux PowerPoint : un quizz qui fait participer le jury, un dessin au tableau pour faire une utilisation multisupport, une vidéo, un cas concret, un micro-trottoir…
  • Le PowerPoint : simple et efficace (un peu traditionnel tout de même), juste les mots clefs. Faites peu d’animations qui surchargent le visuel. Il faut compter environ 45 secondes par diapos.
  • Amenez votre propre ordinateur portable sur lequel vous aurez préalablement testé votre diapo, car certaines versions de PowerPoint vous feront, buguer toutes vos diapos, avoir sa propre version est donc plus sur.
  • Vérifiez que votre ordinateur a une sortie port série puis, une fois connecté, faites Fn + F4 pour le mettre en plein écran sur le rétroprojecteur (Attention chez Mac pas de sortie port série ! prévoir un adaptateur ou un PC).
  • Attention aux clés USB formatées sur Mac et non reconnues sur Windows. De même au point MOV sur Windows.
  • Faites un test rapide de votre diapo juste avant l’arrivée du jury et testez le son si vous en avez.
  • L’oral c’est l’occasion de prendre du recul sur votre sujet donc n’hésitez pas à citer vos points forts et ce que vous auriez aimé améliorer
  • Amusez-vous ! oui c’est possible. Après tout le temps passé sur l’écrit, l’oral est l’occasion de vous exprimer sur le sujet et d’échanger. Savourez-le.

Pour l’oral nous avons choisi d’étudier la place du manip radio dans le parcours du sportif à travers un cas concret. J’ai donc interviewé Yohan, cas très concret puisqu’il a eu 2 ruptures du LCA (Ligament croisé antérieur) à droite et à gauche. Puis j’ai monté l’interview en 4 parties qui ont rythmé notre présentation orale et introduit nos différents sujets. L’avantage des vidéos à l’oral c’est que, pendant qu’elles passent, cela vous permet de souffler et de penser à la suite. Une minute de répits qui est plutôt appréciable. Évidemment cela demande du travail en amont, mais le jeu en vaut la chandelle.

L’interview 1 : le traumatisme

Vidéo, premiere partie

L’interview 2 : le diagnostic à l’IRM

L’interview 3 : Chirurgie et Post-Op

L’interview 4 : La rééducation et la reprise du sport

Bon courage à tous pour votre TFE !

9 Commentaires

  1. 4 mai 2013
    Répondre

    Toutes mes felicitations pour ces résultats.
    Vous avez vraiment fait du très très bon boulot.

    Je n’ai plus de mémoire à rédiger ni d’oral à passer mais tu donnes de très bons conseils !

    • 4 mai 2013
      Répondre

      Merci LydieB !
      à l’époque de ton DUT, avais-tu un mémoire à faire ? Si oui, tu avais pris quel sujet ?

  2. 7 mai 2013
    Répondre

    Félicitations pour ces résultats!
    Et très bonne idée que la vidéo pour la présentation…
    Bon normalement, je n’aurais pas à utiliser ces conseils, mais qui sait?

    • 7 mai 2013
      Répondre

      Merci Donlope !
      Si un jour ça peut être utile, j’en serais ravie 🙂

  3. Margot
    8 mai 2013
    Répondre

    Là, je prends, ça tombe à pique. J’attaque ce travail le 24 Mai… Je peux te prendre quelques idées ? 😉
    Merci encore !

    • 8 mai 2013
      Répondre

      De rien, c’est fait pour ça Margot !
      Si ça a pu t’apporter des idées, je suis ravie.

  4. Lu
    6 avril 2014
    Répondre

    Merci beaucoup pour cet article, je ne dois rendre mon sujet qu’en mai 2015, mais tu m’as aidé à cerner plus précisément ce qu’on nous demande de faire!

    • 7 avril 2014
      Répondre

      Ah, si ça a pu t’aider ça me fait plaisir !
      Bonne préparation de mémoire alors !

  5. Mariongrimpe
    17 mai 2014
    Répondre

    Bonjour à tous!

    Voilà je suis étudiante manipulatrice et en septembre j’attaque la dernière année (si tout va bien 😉 ). Faisant partie de la nouvelle réforme des études de manip à partir de maintenant nous devons faire un mémoire! Est ce que quelqu’un peut me dire comment se passe un mémoire (nombre de pages, obligations, etc…). Je pense avoir trouvé un thème de travail mais je ne sais pas si j’aurais assez de “matière” pour en faire un mémoire… :S si certains ont des idées que je pourrais creuser (pas un mémoire tout cuit c’est pas du jeu^^) mais juste quelques pistes au cas ou mon sujet ne conviendrait pas, je suis preneuse !
    Merci aux rédacteurs de ce mémoire pour les petits conseils j’en prendrait de la graine!

    Bon week end à tous! en espérant avoir quelques réponses…
    😉
    Marion

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.