Aujourd’hui je vous présente ma compère manip radio qui faisait parti de ma promo à Poitiers : Charlène. C’est une fille qui a le cœur sur la main avec qui j’adore échanger. Son dernier projet : partir au Bénin pour découvrir un pays, une culture et pour cela quoi de mieux que de l’immersion dans un centre de soin en tant que bénévole. Oui, le manip radio a aussi sa place dans de tel mission et elle vous raconte comment dans cet article interview.



Faisons les présentations Officielles

  • Charlène alias Charlou, j’ai 30 ans et je suis manip radio depuis 6 ans
  • Pauline alias Popo, j’ai 25 ans et je suis manip radio depuis 1 an

Nous avons crée la page facebook « Charlou et Popo, Mission Bénin : Au Pays des Tata Somba », afin de partager notre expérience.

Nous sommes collègues depuis 1 an, et nous avons été rapidement complices, car nous avons débuté ce nouveau poste le même jour ! Aussi bien dans la vie personnelle que professionnelle, nous sommes devenu des amis au fil des mois. Nous sommes complémentaires et l’investissement dans ce projet est total pour nous deux.

  1. Quel est votre projet ?

Nous allons partir en mission en tant que bénévole au Bénin en Octobre 2019, avec plusieurs buts en tête. Tels que : être en immersion avec les locaux, découvrir une culture différente, partager, vivre une expérience inoubliable et enrichissante, pouvoir donner de notre temps à l’association « Amicale Sanitaire Franco Béninoise » qui œuvre en France et sur place.

Cette association possède un local sur place : « Tolado » qui doit son nom aux 3 communes aux alentours (Toviklin, Lalo et Dogbo), bien qu’il se situe dans la commune de Dogbo. Cette association a pour but de venir en aide à la population sur place, en apportant un accès aux soins. Pour cela, l’association organise environ 2 départs par an pour des missions qui impliquent une collaboration entre des soignants, médecins français et béninois.

 

  1. Quelles actions sur place ?

Nos actions seront d’assister les consultations médicales, donner des soins de base, et de distribuer des médicaments. Néanmoins il existe des limites à nos actions… Tolado est un petit centre et par manque de moyens,  nous ne pouvons pas réaliser d’actes invasifs, ni d’examens (biologiques, imagerie)…

 

  1. Comment en être arrivé là ?

Nous travaillons dans un centre hospitalier, où plusieurs membres de l’association y travaillent également. Quelques un de nos collègues de différents services sont déjà partis grâce à l’association, et à leurs retours, ils n’avaient pas de mots pour définir leur expérience. Entre l’envie de vivre une telle expérience et l’opportunité qui s’est présentée à nous, nous nous sommes lancées avec cœur dans ce projet.

 

  1. Quelle place en tant que manip ?

A Tolado, il n’y a pas d’imagerie, nous allons donc retourner « aux bases » du soignant : Avoir le contact direct avec le patient, assister le médecin, prendre les constantes et distribuer les médicaments ramenés sur prescription des médecins qui partent avec nous.

  1. Quels sont les besoins sur place ?

La population manque de moyens et de se fait l’accès aux soins est difficile. C’est pour cela que nous emmenons une solution qui est certes temporaire, mais notre but sera d’apporter des diagnostics, soulager la douleur, faire face aux pathologies aiguës, apporter des soins de proximité, collaborer avec les membres de l’association sur place et apprendre de chaque expérience sur les besoins de la population.

 

  1. Quelles ont été vos démarches ?

Administrative

Nos démarches administratives sont « simples » : mettre à jour notre passeport, faire la demande de Visa, achat de billets d’avions. Les démarches de recherche d’hébergements sont à notre charge mais l’association gère les réservations.

Médicale

Nous devons nous faire obligatoirement vaccinés contre la fièvre jaune la fièvre jaune dans un centre de vaccination agrée.

Nous prendrons également un traitement préventif contre le paludisme.

Ils existent aussi d’autres vaccins facultatifs pour un départ pour le Benin : Vaccin contre la fièvre typhoïde, les hépatites A et B, et la méningite.

Nous emmenons également quelques médicaments dans notre valise, pour les maux qui peuvent sévir au quotidien, ainsi qu’un kit AES.



  1. Quels sont vos objectifs ?

De manière simple, nous voulons vivre cette expérience à fond.

Aider la population en place, répondre du mieux possible à la demande de soins, faire des rencontres, partager notre expérience avant pendant et après notre voyage, ramener plein d’images (dans nos têtes ! mais pas que !), mais aussi faire un retour sur notre vécu là-bas, inciter d’autres personnes à partir.

C’est pour cela que nous avons également crée notre page Facebook, afin de pouvoir partager notre expérience, mais aussi sensibiliser ceux qui nous suivent dans notre démarche.

Nous aimerions aussi, une fois l’expérience passée, trouver des solutions pour améliorer l’accès aux soins au centre.

 

  1. Le coût d’un tel voyage ?

Nous aurions aimé partir un peu plus longtemps, mais nous avons des limites : le coût du voyage et le temps alloué à la mission. Nous partons sur nos congés annuels personnels, donc ce n’est pas extensible !

De plus nous prenons en charge la totalité de la mission… l’hébergement, l’alimentation, l’acheminement, les vaccins, le visa, les billets d’avions (déduits à 60% des impôts en 2020.)

 

  1. Autres choses ?

Nous avons hâte de partager cette expérience avec vous ! Nous répondrons également à vos questions si vous le souhaitez (ici en commentaire ou sur notre page Fb).

Par ailleurs, si vous voulez contribuer à notre mission, nous organiserons différentes animations sur notre page ; si vous êtes une entreprise, vous pouvez aussi nous sponsoriser lors de ce voyage, n’hésitez pas à nous contacter nous sommes ouvertes à la discussion.

A bientôt !

 

Bon voyage Charlou et Popo ! Je suis votre aventure en live et je compte évidement sur vous pour un retour d’expérience en novembre !

Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.