Rencontres insolites au quartier Montabo à Cayenne


Cela fait maintenant deux mois que je vis à Cayenne. Une fois passées l’agitation et l’exaltation des premiers jours, je prends enfin le temps de découvrir les nombreux quartiers de cette ville. Notre Van n’étant toujours pas arrivé en Guyane, c’est donc à vélo que j’ai décidé d’explorer les alentours. La ville de Cayenne est composée principalement de 3 monts : le Mont Bourda, le Mont Lucas et le Montabo. C’est dans ce dernier que j’ai décidé de vous emmener aujourd’hui. Pour cette premiere balade, direction donc le quartier de Montabo, au Nord-Est de la ville.

carte-guyane

Sur la colline de Montabo

Mon regard a très rapidement était attiré par cette petite “montagne” verte qui affleure du littoral. Puis, un jour, je me suis enfin décidé à m’y intéresser de plus près : “de là haut, la vue doit être sympathique, non ?”. Alors ni une, ni deux, je prends la décision de monter cette petite côte à vélo. Ce n’est tout de même pas à la première pente que je vais flancher non ?

Pour y accéder, c’est facile, il suffit de prendre la route de Montabo (elle porte bien son nom) et de tourner au niveau de la flèche en forme de Toucan. Quelques mètres plus hauts, vous ferez face à une bifurcation : à droite direction la station du CNES (Centre Nationale d’Études Spatiales) qui est interdit au public et à gauche l’accès au sommet. À vélo et en petit plateau j’ai dû mettre 15 bonnes minutes (entre-vous et moi j’ai terminé à pied… Mais c’était uniquement pour prendre le temps de voir le paysage bien sûr 😉 ).

sentier_montabo_guyane-2

sentier_montabo_guyane-3

À mon grand étonnement, je découvre un site à l’abandon, pourtant les nombreux bâtiments témoignent d’un site qui fût jadis populaire. En discutant avec les quelques cyclistes qui s’y entrainent, c’est apparemment une histoire qui remonte à de nombreuses années. À l’époque, sur la colline de Montabo, il y avait cet hôtel contemporain qui grâce à sa vue plongeante sur le littoral attisait l’envie et la curiosité des visiteurs. Il y avait aussi une boîte de nuit dans le temps : “Le Pénitencier” qui attirait les danseurs du coin pour des soirées apparemment endiablées. À côté, on retrouve également un institut de formation, bref de la vie au coeur de ce petit bout de verdure. 

Comment comprendre que l’un des plus beaux sites qui surplombe Cayenne soit aujourd’hui ainsi laissé à l’abandon ? Si vous en connaissez la raison, je serai bien curieuse de la connaître…

sentier_montabo_guyane-4

sentier_montabo_guyane-5

sentier_montabo_guyane-6

sentier_montabo_guyane-7

sentier_montabo_guyane-8

sentier_montabo_guyane-9

Un grand sage Charentais a dit un jour : “L’avantage de commencer par monter, c’est qu’on finit toujours par descendre un jour”. À vélo il ne m’a pas fallu plus de 15 minutes pour monter, alors pour descendre… J’étais rendu quelques centaines de mètres plus bas en moins de 2 minutes.

Au pied de ce mont, il y a un petit sentier qui longe le rivage mis en place par l’ONF. Quelques places de parking sont aussi disponibles si vous venez en voiture. Ce sentier est très bien balisé, il prend son départ derrière l’IRD (Institut de Recherche pour le Développement), j’ai donc laissé mon vélo pour le suivre. Il est sans difficulté particulière et vous pouvez très facilement le faire en famille. Il s’étale sur une distance de 3,8 Km en lisière de côte, avec plusieurs balises tout du long qui vous permettent de suivre votre avancée dans ce parcours. Je ne pourrai pas vous dire combien de temps il faut pour le parcourir, vu que je m’arrête régulièrement pour faire des photos.

Je me suis rapidement sentie à l’aise sur ce sentier, loin du brouhaha de la ville, à l’écoute des bruits de la forêt. J’ai pu m’attardée sur les insectes, ou encore faire face à la diversité de ces arbres pleins de vie qui abritent un nombre incalculable d’espèces qui me sont encore inconnues. Si vous êtes attentif, vous pourrez observer de nombreux oiseaux, des Téjus (lézards terres) et aussi de très beaux iguanes verts. Si vous êtes chanceux, vous verrez peut-être des singes voir même des paresseux ! Ici vous pouvez venir vous promener sereinement, c’est un sentier très fréquenté et bien entretenu où vous croiserez de nombreux promeneurs et sportifs. Un sentier du dimanche comme je les aime.

sentier_montabo_guyane-10

sentier_montabo_guyane-11

sentier_montabo_guyane-12

sentier_montabo_guyane-13

sentier_montabo_guyane-14

sentier_montabo_guyane-15

sentier_montabo_guyane-16

sentier_montabo_guyane-17

Bien plus qu’une simple plage…

La route de Montabo longe la fameuse plage de Montabo. C’est le rendez-vous des promeneurs, de quelques baigneurs, des kitesurfeurs, mais aussi, et c’est plus atypique, de la plus grande des Tortues Marines : la fameuse tortue Luth. Pour vous y rendre, il suffit d’aller au bout de la route qui mène au Grand Hotel de Montabo (aussi connu sous le nom de Novotel). À l’entrée de la plage, vous ne pouvez pas vous tromper, une grande fresque vous accueille sous le signe des tortues.

Ce lieu est incontournable à Cayenne : les majestueuses Tortues Luths ont choisi de s’y rendre chaque année pour nidifier. Sur cette plage, des panneaux de sensibilisation vous rappellent quelques informations. J’y découvre que la Tortue Luth figure sur la liste des espèces en voie de disparition. Elle peut peser plus de 500 Kilos et mesurer plus de 2 mètres pour les plus grosses. Un géant des mers qui ne sort de l’eau qu’à cette occasion. N’imaginez pas en voir en pleine journée, ces belles ne sortent que la nuit !

photo montabo

photo montabo
Derrière moi, le Mont Bourda

protection tortue

tortue_montabo_guyane-3

tortue luth

C’était donc une évidence, je devais revenir voir ces fameuses Tortue Luth. Avec une amie, nous avons donc choisi de venir au lever du jour pour découvrir ce spectacle incroyable que nous offre la nature en Guyane. Debout à 5h30, plus motivé que jamais, les premières lueurs du jour sont là, espérons que les tortues aussi.

Arrivée sur place, je remarque un petit attroupement au loin sur la plage. Rapidement je les rejoins et dans ce silence bercé par les vagues, j’assiste ébahi à ma première ponte. Elle est là, à quelques mètres de nous, s’affairant à sa tâche.

 Grâce au jour qui se lève, nous pouvons admirer sa peau lisse bleu-noir parsemée de points blancs, celle-ci doit faire dans les un mètre cinquante. Après avoir creusé un trou assez profond à l’aide de ses nageoires, la tortue pond ses oeufs puis les recouvre, ce sera leur nid pour les prochains mois. Des membres de l’association Kwata sont là pour veiller à ce que personne ne vienne à perturber son travail et sensibilisent le public à une observation bienveillante de ces animaux. Cette association guyanaise travaille pour la conservation de la nature et chaque jour ses membres se relaient pour surveiller les plages en période de ponte. Cette période s’étale d’avril à août. Après ça, la tortue Luth rejoint la grande bleue, nous la voyons au loin une dernière fois reprendre son souffle avant de plonger vers une nouvelle destination. Dans quelques mois, au même endroit, j’assisterai peut-être à l’émergence de sa ponte…

tortue_luth-3

tortue_luth-2

tortue_montabo_guyane

Rencontre du troisième type

Toujours au coeur du quartier de Montabo, j’ai fait une rencontre plutôt inattendue. C’est ici, en longeant un fossé, que j’ai fait cette étrange rencontre. Une amie attire mon attention :

– “tu as vu ce qu’il y a dans les herbes là bas ?”.  

– Moi : “non, quoi donc ?”

– Elle : “viens, il faut absolument que tu vois ça. “

En étant plus attentive et, au milieu des herbes, un sac à main sur pattes un caïman était posé là. Plutôt dingue,  un caïman au plein coeur de Cayenne ! Celui-ci devait bien faire un mètre trente de longs et, bien qu’immobile, ses dents en disaient long…

Le slogan de l’Office du Tourisme prend encore une fois tout son sens : “La Guyane, personne ne vous croira”.
Alors, je vous apporte la preuve en images.

caiman_montabo_guyane

caiman_montabo_guyane-2

 

 

5 Commentaires

  1. Avatar
    3 juin 2015
    Répondre

    Incroyable toute cette nature dans la ville! Des tortues et des caïmans, c’est assez fou!
    Ce me fait un peu penser au premier contact avec Melbourne en Australie, on y voit des cacatoes, des ibis, des kangourous et des opposums, ça reste assez incroyable pour nous…

    • Avatar
      10 juin 2015
      Répondre

      Salut Donlope ! Tu as complétement raison, la nature est partout ici et je pense qu’elle reprendrait vite ses droits sans nous.
      J’imagine que tu as du faire quelques photos d’Australie, on peut en voir où ?

  2. Avatar
    16 juillet 2015
    Répondre

    Bonjour, je vis en Guyane depuis deux ans, et je n’ai pas encore croisé sur ma route un caïman… drôle de rencontre! Pour ce qui est de l’hôtel désaffecté de la colline Montabo, à priori, il y a un projet de réhabilitation, car nous y sommes allés il n’y a pas longtemps et une grande campagne de défrichage était en cours avec un engin de chantier dépêché sur place, mais je n’en sais pas plus.

    • Avatar
      17 juillet 2015
      Répondre

      Salut Claire,
      ça serait vraiment chouette s’ils réhabilitaient cet endroit. Il y a du potentiel.
      Comme beaucoup de choses en Guyane je trouve, du potentiel mais un manque de moyen/investissement évident.

  3. Avatar
    Fra ck
    10 avril 2016
    Répondre

    Jai passé un master dans ce centre de formation. Les makiss passaient sous nos yeux c’étaient reposant

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.